Masseur Kinésithérapeute

Le masseur-kinésithérapeute, plus couramment appelé kiné, réalise de façon manuelle ou instrumentale, des actes de massage et de gymnastique médicale, dans le but de prévenir l’altération des capacités fonctionnelles, de concourir à leur maintien et, lorsqu’elles sont altérées, de les rétablir ou d’y suppléer. Dans le cadre thérapeutique, le masseur-kinésithérapeute exerce sur prescription médicale.

Masseur kinésithérapeute en consultation

Masseur-kinésithérapeute : que fait-il ?

A partir du diagnostic d’un médecin et de l’examen des radiographies, le kinésithérapeute établit un bilan qui comprend notamment le diagnostic kinésithérapique et les objectifs de rééducation, ainsi que le choix des actes qui lui paraissent les plus appropriés. Le kiné va alors mettre en pratique de nombreuses techniques : massages, exercices et mouvements pratiqués par le patient sous son contrôle, mouvements de gymnastique à l’aide d’appareils, de poids… Il peut aussi utiliser l’eau, la chaleur, le froid, l'électrostimulation ou les ultrasons.

L'action du kinésithérapeuthe a pour objectif de réduire voire de supprimer la douleur. Il soigne aussi bien les affections bénignes (lombalgies, torticolis,...) que les traumatismes dus aux accidents ou les conséquences du vieillissement.

Le masseur-kinésithérapeute peut aussi intervenir dans le domaine du sport, de la prévention, de la remise en forme (relaxation, massages) et de la thalassothérapie (balnéothérapie, hydrothérapie, etc…). Le kiné peut donc exercer son métier à l'hôpital, en clinique, en maison de retraite ou en cabinet.

Afin de poursuivre le travail de la séance de kiné, il donne des conseils au patient pour se rééduquer afin d'éviter les mêmes difficultés.

Pour devenir masseur-kinésithérapeute, il est important d'avoir une bonne résistance physique car le travail est le plus souvent réalisé debout et nécessite des efforts physiques prolongés.

Etudes / formation pour devenir masseur-kinésithérapeute

Le diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute se prépare en 3 ans dans des instituts publics ou privés agréés. Le programme est principalement constituer des matières suivantes : anatomie, morphologie, physiologie, pathologie, rééducation,...

Le concours d’entrée dans les IFMK (Instituts de Formation en Masso-Kinésithérapie) est accessible aux bacheliers (programme niveau terminale S ou STS) cependant compte tenu du caractère très sélectif du concours, la grande majorité des étudiants le préparent en faisant une année d'étude supérieure. Le concours offre un nombre de places limitées par région (numerus clausus) : 2 560 places en 2014.

Les études durent donc 4 ans en pratique.

A noter : le bac ST2S (sciences et technologies de la santé et du social) permet aussi de passer le concours d'entrée dans les instituts.

Pour plus d'information, vous pouvez consulter notre guide sur la formation en kinésithérapie.

L'ordre des masseurs-kinésithérapeutes

Le Conseil de l'Ordre des masseurs kinésithérapeutes est l'ordre professionnel des masseurs-kinésithérapeutes exerçant la kinésithérapie en France. L'ordre conçoit le code de déontologie ce qui permet de garantir la qualité des soins et la sécurité des patients. Il représente et défend également la profession.

Salaire

A l’hôpital, le salaire mensuel brut des masseurs-kinésithérapeutes est d’environ 1 600€ en début de carrière et de 3 000€ (cadre de santé) en fin de carrière.

En 2000, le revenu mensuel moyen net des masseurs-kinésithérapeutes libéraux était estimé à 3 284€ selon l'UNASA.