Le Massage Coréen

Avec de nombreuses techniques de massage proposées par les instituts et professionnels des soins bien-être, les particuliers disposent d’un vaste choix pour se relaxer et se détendre. Relativement méconnu encore pour le grand public contrairement au massage californien, le massage coréen reste cependant une technique ancestrale particulière qui diffère du shiatsu et des massages asiatiques ou orientaux. Celui-ci est en effet composé de vibrations et d’ondes complexes visant à stimuler tout le corps en douceur. Technique millénaire qui se pratique encore traditionnellement dans les familles coréennes, le massage du pays du Matin calme demande une parfaite maîtrise des mouvements et une grande maîtrise de soi pour le praticien. 

Massage coréen

Un massage particulier

Réservée aux professionnels expérimentés, la relaxation coréenne se pratique sous la forme d’ondulations et de vibrations au niveau des articulations, jonctions et points sensibles, qui ne sont ni des palpations ni des stimulations ni des pressions. La particularité intrinsèque de cette relaxation en fait alors des massages réputés comme les plus relaxants au monde, en connexion parfaite entre le corps et l’esprit. Bien plus qu’une simple technique de relaxation, le massage coréen représente en effet une philosophie de vie qui vise à l’harmonie totale du corps et de l’esprit. C’est alors pour cela que les praticiens doivent établir un lien entre eux-mêmes et leurs patients, pour un massage optimal.

Traditionnellement pratiqué dans les familles coréennes et peu en institut contrairement au massage thaïlandais par exemple, ce type de massage débute par les membres inférieurs pour se propager dans tout le corps et finir à la base de la tête. Les ondulations et vibrations pratiquées sont en effet propices à une détente musculaire et articulaire complète, grâce à un effet vibrant mais peu accentué. En schématisant alors le massage coréen, l’on peut dire que celui-ci procure les mêmes sensations de bercement que celles ressenties par un passager en voiture ou en train qui ressent un roulis continu. Propagé en Occident notamment via l’immigration coréenne aux États-Unis, les techniques de massage continuent de se perpétuer de générations en générations. 

La technique de la vibration

Grâce à une méthode de massage et de relaxation bien spécifique, le praticien mobilise les articulations en commençant généralement par un membre inférieur comme le pied ou l’orteil, puis remonte progressivement. Orteil, tarse, métatarse ou cheville, des vibrations et ondulations sont soigneusement appliquées du bout des doigts par le spécialiste pour détendre totalement la jambe, puis celui-ci passe à l’autre membre. Toutes les sensations se retrouvent ainsi dans le corps en entier pour que le patient se sente totalement relaxé et détendu. La répétition des séquences d’un membre à l’autre procure ainsi un sentiment d’apaisement et de plénitude, que le professionnel doit assurer de façon régulière. Pas tout à fait des palpations, ces mouvements appliqués sont étudiés pour remonter jusqu’au cerveau et procurer un sentiment total de bien-être.

Une relation de confiance s’établit alors entre le spécialiste et le sujet, qui doit se laisser aller complètement pour un massage optimal. La ceinture pelvienne, les lombaires et les muscles dorsaux font l’objet de la même attention particulière que les mains ou les pieds, pour un travail respiratoire efficace. Un membre puis les deux simultanément sont ainsi massés en profondeur, et la séquence se conclut en général par une relaxation des mâchoires et du visage. 

Un massage autant psychologique que physique

Tout le soin apporté au massage coréen requiert une expérience et un savoir-faire reconnus de plusieurs années pour procurer tous leurs bienfaits. Trop d’ondulations et de vibrations, et a fortiori trop peu, ne procureront pas tous les avantages requis pour un massage réussi. La circulation des ondes à travers le corps est propice à une harmonie entre le corps et l’esprit, d’où toute la subtilité du massage coréen qui n’est pas qu’une simple manipulation du corps. Créé pour détendre et apporter une harmonie aux membres d’une même famille revenant des travaux pénibles des champs, ce type de massage vieux de plusieurs siècles est une véritable institution en Corée. Sa popularisation à travers les continents s’explique alors par ses bienfaits à mi-chemin des médecines douces ancestrales asiatiques et des techniques propres à la sophrologie. Afin de chasser les angoisses, le stress du quotidien et la fatigue nerveuse, le massage coréen est la solution tout indiquée.

Le sentiment de balancement et de douceur reste la clé de cette technique coréenne particulière, avec des mouvements précis et continus. Deux phases sont ainsi à distinguer selon les spécialistes : la phase dite active et la phase passive. Celle active consiste en effet à créer des vibrations ni trop lentes ni trop rapides, avec pour but la propagation de ces ondes des pieds à la tête. Le patient se sent ainsi en harmonie avec lui-même en relâchant toutes les tensions musculaires et nerveuses accumulées. La phase passive vient alors compléter les mouvements précédents, mais cette fois-ci le praticien cesse les vibrations pour procéder à des étirements précis en fonction des zones articulaires, par relâchements successifs. Cette technique permet de faire bénéficier le corps en entier d’un mouvement, a priori ciblé, par phénomène de propagation. Les énergies se dispersent en effet des pieds à la tête pour un bien-être idéal. Une sensation de calme et de vide intérieur fait alors son apparition, pour une meilleure harmonie entre le physique et le mental. 

Des compétences pointues requises

Non séparés dans la culture asiatique contrairement à celle occidentale, le corps et l’esprit ne font qu’un et se complètent. Visant alors à la plénitude et la vacuité, le massage coréen est une véritable discipline de vie et envoie une énergie positive. C’est alors parce que cette technique ancestrale diffère d’un spécialiste à l’autre, qu’une vigilance accrue doit être observée quant au choix du professionnel agréé. Aux alentours de 40€ selon les villes et les régions pour une heure de massage, les instituts spécialisés proposent la technique coréenne au même titre que les autres soins de détente et de bien-être. Les qualités d’écoute d’un bon praticien sont alors essentielles pour faire profiter les patients d’un massage coréen judicieusement prodigué.

La personne n’a pas besoin de se dévêtir contrairement à bien des soins bien-être, et une tenue ample et confortable est suffisante. L’intention du masseur est primordiale outre la technique, car il doit avant tout cerner les besoins du massé. Un individu qui ne se laisse pas aller et veut conserver l’initiative pendant une séance doit en effet faire l’objet d’une vigilance particulière. Le « laisser-aller » est l’une des clés du massage coréen, d’où la relation de confiance qui doit s’établir entre le spécialiste et son sujet. Une présence douce et rassurante, une empathie et des soins continus, font l’objet des compétences du masseur qui doit ressentir les émotions dégagées par le corps. L’aspect émotionnel fait partie intégrante de la culture du massage coréen, toujours dans l’optique d’une réconciliation du corps et de l’esprit.