Palper Rouler

La technique du palper rouler est souvent utilisé pour son effet contre la cellulite. Il permet aussi de lutter contre certaines douleurs (en particulier au niveau du dos) et d'assouplir les cicatrices. Le palper rouler permet d'activer la circulation sanguine et lymphatique, et de désengorger les tissus.

Zoom sur un palper rouler en exécution

Le palper rouler : qu'est-ce que c'est ?

Le palper-rouler est un type final de pétrissage. Il est souvent réservé aux zones qui normalement ne répondant pas trop bien aux manœuvres plus grandes de torsion, pression et destinées à faire rouler. Il est un peu difficile à pratiquer, mais la plupart des gens adorent la sensation qu'il procure.

Cette technique de massage peut s'effectuer à la main ou à l'aide d'une machine qui va reproduire le geste du palper rouler. La technique du palper rouler vise à dissocier l'hypoderme (couche profonde de la peau, continuant le derme vers la profondeur) et le fascia superficiel (une membrane fibro-élastique qui recouvre ou enveloppe chaque organe de notre corps).

Comment réaliser un palper rouler ?

Avant d'utiliser le palper rouler, pensez à ôter l'excès d'huile de massage sur la peau.

D'abord, pincez un bourrelet de chair entre le pouce d'une part et l'index et le majeur d'autre part. Puis, en gardant votre pouce verouillé en place, faites glisser la main tout entière sur la peau en "faisant marcher" votre index et votre majeur vers l'avant de telle sorte qu'ils poussent un bourrelet constant de peau vers l'arrière contre votre pouce.

Le palper rouler peut également être reproduit par une machine. L'appareil de massage va alors exercer des aspirations avec plus ou moins de force sur la peau. Cette aspiration va provoquer un pli qui va être roulé par des rouleaux. L'objectif de ces appareils est souvent d'améliorer l'aspect peau d'orange en s'attaquant à la cellulite.

Les contre-indications du palper rouler

Il est déconseillé de réaliser un palper-rouler en présence des cas suivants :

  • Varices et veinules importantes,
  • Hématomes ou ecchymoses (le bleu),
  • Plaies et zones traumatisées,
  • Maladie de peau (urticaire, eczéma, psoriasis, bouton inflammé,...),
  • Hémophilie, thrombose veineuse, artérite.